La meilleure construction bois au monde 2018 est en France

Mis à jour : 26 avr. 2019


L’étonnant théâtre élisabéthain d’Hardelot, entièrement construit en bois, a reçu en février 2018, le prestigieux prix de la meilleure construction bois au monde décerné par le magazine World Architecture News.


Ce chef d’œuvre de l’architecture bois, implanté sur le site du château d’Hardelot, dans le Pas-de-Calais a été conçu par Andrew Todd, architecte britannique installé à Paris.



Seul théâtre néo élisabéthain en France, à l’architecture typique, inspirée du théâtre du Globe où Shakespeare et ses contemporains ont mis en scène les plus grandes créations de leur temps, il est l’unique au monde à posséder une fosse d’orchestre permettant d’y créer des opéras.




D’une capacité de 388 places, ce théâtre présente aussi la particularité d’avoir été conçu dans une démarche écologique, les matériaux utilisés sont l’épicéa, le mélèze et le bambou. La structure circulaire de l’édifice de 13 m de hauteur et de 29 m de diamètre permet une ventilation naturelle des spectateurs par effet de cheminée. Il présente aussi une verrière permettant de profiter de la lumière naturelle. Son coût de construction a été de 4,2 millions d’euros. Le public accède par un escalier monumental de 9 m aux niveaux supérieurs d’où il jouit d’une vue plongeante sur une scène de près de 100 m2. Enfin, se voulant discret et en résonance avec son environnement, le théâtre d’Hardelot est enveloppé de bambous géants. A noter aussi, la réalisation du plancher en bois debout, avec 180 m2 de pavés de chêne de Bourgogne de 14 cm fabriqués à dimension.




La structure bois a été montée en sept semaines seulement.


C’est le premier bâtiment au monde construit avec des panneaux CLT (cross-laminated timber, bois lamellé-croisé) d’épicéa cintrés, des panneaux courbes volontairement bruts et sans finitions. Ces coques d’épicéa sont associées à des panneaux de CLT plans disposés en rayon ou autour de la scène. Ces parois verticales se déploient autour d’une série de poteaux lamellés en chêne qui ceinture l’auditorium. Ce bâtiment devient aussi le premier équipement culturel majeur français doté d’une ventilation naturelle.





« Ici, pas de bar, pas de boutique, pas de plinthes, pas d’encadrement de porte, on revient à l’essentiel », souligne Andrew Todd, qui se fait l’apôtre d’un nouveau brutalisme du bois à travers son œuvre minimaliste et pourtant si aboutie qu’elle a été comparée au Guggenheim de Bilbao par Le Moniteur.





Depuis cette réalisation, l'architecte britannique Andrew Todd, a demandé la nationalité française. Le bâtiment avait été inauguré en 2016, année du 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare (1564-1616). Ironie du sort, l’inauguration a eu lieu le même week-end que le référendum sur le Brexit… La maquette avait été présentée au préalable à la Reine d’Angleterre elle-même, ainsi qu’à Peter Brook, l'un des plus grands metteurs en scène de théâtre au monde.





Voilà encore une belle preuve que l’architecture bois a de beaux jours devant elle et qu'elle permet des projets respectueux de l'environnement à la fois fonctionnels, esthétiques et innovants.


Cyril DESCOURS 23/04/2019




NEWSLETTER

Tél : 01 45 78 70 93

E-mail: bienvenue@leev.fr

10 rue Boileau

75016 Paris, France

CONTACTEZ-NOUS

CONTACT

© 2018 Leev