Le bois augmenté

Mis à jour : 26 avr. 2019


Un jeune entrepreneur français, Timothée Boitouzet, fondateur de Woodoo, a mis au point au MIT (Massachussets Institute of Technology) un bois ultra-résistant et translucide qui pourra être utilisé dans le bâtiment mais qui répond aussi aux enjeux du développement durable. Ce jeune architecte de formation a d’ores et déjà reçu 25 prix de l’innovation pour son invention.


Ce bois amélioré a été conçu en repensant l’architecture depuis le niveau moléculaire. Le procédé de fabrication consiste à extraire la lignine présente dans le bois et à la remplacer par une sorte de plastique biosourcé, une résine végétale qui durcit à l’intérieur du squelette du bois.


Ce qui fait la force de cette invention est que la lignine est extraite et le polymère injecté sans détruire l’architecture du bois d’origine. Qui plus est, le bois traité par ce procédé devient imputrescible, translucide et résiste mieux au feu. Il nécessite aussi beaucoup moins d’entretien car il ne s’oxyde plus au contact de l’air et de l’eau. Cette invention permettra aussi de valoriser du bois ordinaire qui finit habituellement en pâte à papier ou en bois de chauffage. L’enjeu est énorme pour la France qui est une des principales puissances forestières d’Europe.


Si le procédé de fabrication breveté est tenu secret, Boitouzet précise que « cette résine est synthétisée à partir d’une biomasse végétale présente sur tous les continents ». Chez Leev, nous sommes persuadés que la construction durable se jouent dans la disponibilité des matériaux et qu’il faut donc miser sur ceux qui poussent tout seuls comme le bois.


Ce nouveau matériau est deux fois moins énergivore que le béton, 17 fois moins que le verre et 30 fois moins que l’acier.



#leev #leevpromotion #promoteur #construction #bois #boisaugmente #woodoo #MIT #surelevation


CD 02/04/2019

NEWSLETTER

Tél : 01 45 78 70 93

E-mail: bienvenue@leev.fr

10 rue Boileau

75016 Paris, France

CONTACTEZ-NOUS

CONTACT

© 2018 Leev